Protocole Domotique filaire

Bus de commande et infrastructure de cablage filaire en domotique. Protocoles Domotiques : être sur la même fréquence ne veut pas dire que l’on peut se comprendre...

Parmi les modes de communication en domotique, il y a la transmission de données filaire. Si c’est le moyen le plus “compliqué” techniquement à mettre en oeuvre, c’est aussi la solution la plus robuste. Voici ce qu’il faut savoir à propos du cablage pour la domotique, en passant par le type d’infrastructure jusqu’au matériel.

Le principe d’un bus de commande est assez simple: Si on schématise, c’est une seule ligne sur laquelle sont rattachés tous les éléments de commande (interrupteurs, sondes, thermostats…). Chaque élément branché au bus de commande possède une adresse (ou un numéro) qui permet de l’identifier. Cette adresse est transmise sur le bus de commande via le protocole dans une trame. Les ordres de chaque émetteurs circulent sur le bus de commande: Au niveau de début du bus, il y a un ou plusieurs modules domotiques programmés qui reçoivent les ordres des commandes et qui permettent de répartir les informations vers les différents récepteurs. Ces modules servent d’aiguillage pour piloter les récepteurs: c’est la partie logique et et intelligente du tableau électrique (partie appelée système de contrôle logique domotique sur le schéma ci dessous). Toute la logique de commande est inclus au niveau du tableau électrique générale (qui contient les modules domotiques). La notion qui dit que le tableau électrique est le cerveau de l’habitation prend tout son sens. Le bus de commande: Matériel Concrètement, comment se matérialise un bus de commande pour la domotique? En réalité, le bus de commande est un simple cable sur lequel circule l’information. Cette information (les ordres des récepteurs entre autres) est véhiculée en basse tension (c’est l’avantage: les commandes sont sécurisée vis à vis des risques liés à l’électricité). Il n’est donc pas nécessaire d’avoir des fils électriques pour le commandes comme pour l’installation électrique, mais plutôt un câble qui ressemble à celui utilisé pour le réseau informatique. Ce câble est composé de deux paires. En règle générale, une seule paire suffit pour un bus de commande domotique. Les différentes infrastructure de domotique filaire Reste à savoir comment faire circuler ce bus dans un logement. Plusieurs solution sont envisageables: Une méthode de ceinture des pièces entre tous les organes de commande, avec une liaison au tableau électrique (sur les contrôleurs). Envoyer tous les fils des commandes au tableau électrique (méthode brutale et pas économique). Un câble pour le bus circulant dans toute l’installation sur lequel toutes les commandes sont raccordées (probablement la méthode la plus économique). Mais attention, ces notions sont généralistes: encore une fois, il faut se référer au système domotique qu’on a choisi d’installer. C’est d’ailleurs le problème de la domotique, qui est beaucoup moins codifiée que l’installation électrique. Mais c’est aussi ce qui fait son charme, car il y a des adeptes et des défenseurs des différentes technologies! Organisation de l’installation électrique en domotique Comment organiser l’installation électrique puisque les commandes sont reliées sur le bus? En effet, dans une installation électrique classique, la phase passe par les commandes (interrupteurs) qui autorisent le passage du courant vers les récepteurs. En domotique filaire c’est différent: Les différents ordres sont véhiculés sur le bus de commande pour atteindre les organes domotiques au niveau du tableau électrique. Ce sont ces organes qui autorisent le passage du courant vers les récepteurs. Il y a donc deux réseau distincts: 1 – Un réseau bus de commande qui relie les différentes commandes et sondes au tableau électrique 2 – Un réseau puissance: Les alimentations (phase neutre et terre) vont directement sur les récepteurs